Toto va à l'école

05 novembre 2010

Le Roi, Dieu et le Président

Aujourd'hui je me suis embourbée dans une discussion avec mes élèves....Tout ça pour apprendre à lire un calendrier. Sauf que ce calendrier mentionnait les saints à fêter. Bon je ne pouvais pas ne pas répondre à la question "Mais pourquoi ya des noms Maîtresse ?" Et je suis partie dans un délire qui a dû donner ça : "Chacun a le droit de croire en un Dieu, celui qu'il veut. Sauf que pendant très longtemps en France, on a obligé les gens à être catholiques."

"C'est quoi Maîtresse catholique ?"

"C'est une religion. "

"C'est quoi une religion ?"

" Mais pourquoi on les obligeait ?"

Il a donc fallu aborder la notion de monarchie absolue. On arrive à la différence entre le Roi et le Président. Bien plus facile que Dieu et Dieu d'ailleurs, puisque j'ai proposé de nommer un Toto Roi de la classe. Ils ont alors bien compris qu'ils avaient intérêt à préférer voter pour un Président de la classe qu'à accepter ma nomination du Roi. J'ai du me prendre pour Dieu un instant là ! Je ne sais même plus ce que j'ai raconté et je donne la parole à Toto qui semble avoir une question très intéressante à me poser :

"Est-ce qu'il faut voter pour Dieu pour être Président ?"

a

Posté par Amri à 23:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 octobre 2010

Mon arbre

Gastro éclair ici. Enfin, elle n'a touché que mon grand et le chat. Sauf que le chat, ça dure et qu'il ne vise pas bien si vous voyez ce que je veux dire.

Oui, ok, pas très glamour tout ça !

Je reviens dans ma classe.

Il ne faut pas croire que je suis une instit parfaite (oui, c'est un peu prétentieux comme phrase !). Je les aime bien mes petits élèves, mais ça ne se fait pas comme ça en quelques jours. Il faut qu'on s'apprivoise mutuellement.

Depuis la rentrée, j'avais un peu de mal avec Tototte. Elle est sûrement très mignonne, mais moi je n'en voyais rien. Elle ne sourit jamais, parle à peine, ne bouge pas. C'est terrible cette inertie. Et ça me fait monter dans les tours.

"Tototte, sors ton cahier de poésie".

Rien ne se passe. Elle ne bouge même pas un cil ! Je ne comprends pas pourquoi, ni quel mot elle ne comprend pas, ni pourquoi elle ne sort même pas un cahier au hasard....comme certains autres !

Imaginez les séances de lecture ! Un calvaire dès que j'interroge Tototte. Rien. Silence. Nadda. Que dalle. Alors oui, une petite de 6 ans est facilement impressionnable. Mais à ce point, c'est ma première fois ! Et puis mon boulot, c'est d'enseigner. J'ai l'impression qu'elle est complètement hermétique à tout ce que je tente de lui apprendre. C'est très mauvais pour mon ego.

Le fossé s'est creusé. J'ai fini par l'appeler (enfin en privé hein, pas devant elle !) "mon arbre". J'ai honte. Et le soir à la maison, la conversation donnait :

- Alors comment va ton arbre ?

- Il prend racine.

- Il n'a toujours pas bougé.

- Non. Toujours pas de vent.

Le meilleur remède quand ça ne va pas fort avec un enfant, c'est de voir ses parents. Ça a toujours marché. Déjà dès qu'elle est entrée dans la classe avec sa maman, elle a sourit.




Depuis ce rendez-vous, elle est devenue Ma Fleur.

a

Léo est un enfant tigre qui est plus long que les autres animaux à s'épanouir. Son Papa s'inquiète. Sa Maman est confiante. Et puis un jour Léo sait tout faire comme ses amis....Je souhaite à Tototte de s'épanouir aussi.

Posté par Amri à 22:50 - Commentaires [9] - Permalien [#]
01 octobre 2010

Ddddiiiiiicccccttttttttééééééééeeeeee

                                   a


Ils progressent. J'adore ! Ils sont merveilleux !

Bon on a bien commencé la méthode syllabique de lecture. On connaît maintenant le "a", le "i", le "mmmmm" (ne pas dire "aime" comme le nom de la lettre) et le "llllllllll". Et on assemble : "mmmmmmmmmaaaaaaaaaaaa" "lllllllllliiiiiiiiiiiiiiii" ....etc

Mon boulot actuellement c'est de parler bizarrement en détaillant chaque son. Et encore on n'a pas appris le "ppppppp" qui me fait transmettre la grippe  à chacun ! C'est immonde ! Mais les parents acceptent, tellement heureux que leur chérubin apprenne à lire.

C'est aussi le temps des premières dictées. Pour les aider, j'exagère chaque syllabe. Ce matin ils devaient écrire "mal". Vous rigolez, mais c'est drôlement compliqué pour eux. "Ma" ils connaissent, mais ajouter "lllllll" c'est pas évident !

C'est Tototte qui écoute le mieux sa maîtresse.... Bravo Tototte ! Je crois qu'elle a un peu halluciné quand je lui ai dit qu'elle était merveilleuse et que ça valait bien une photo. J'ai alors dégainé mon Iphone. Les gamins étaient totalement silencieux....je me demande bien ce qu'ils ont pu raconter à leurs parents "Maman, la maîtresse est folle. Elle a pris l'ardoise de Tototte en photo ! 

photo

Posté par Amri à 22:21 - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 septembre 2010

Les cahiers volants

                                                 a

 

Ah ! Les cahiers volants ! Un grand moment dans ma vie d'instit ! Cela fait plusieurs années que je pratique. Les enfants adorent et moi aussi.

Le principe ? Je me mets au milieu de la classe et je distribue les cahiers.....en les lançant sur les tables. Je précise que cela ne marche qu'avec les cahiers jaunes, nos si importants cahiers d'écriture. Allez savoir pourquoi !

Oui, je sais : cela est très puéril. Mais j'ai la chance de pouvoir m'amuser dans mon boulot, alors j'en profite.

Sauf que cette année : pas de cahiers volants. Je suis inspectable ! Cela veut dire qu'un jour de cette année, Mme l'inspectrice va venir voir si je travaille bien. C'est très sérieux ! Cela n'arrive pas si souvent. La dernière fois c'était en mars 2005 pour moi ! Bref, je ne suis pas certaine de pouvoir justifier les cahiers volants d'un point de vue pédagogique ! Il y a sûrement une bonne raison relative à la psychologie de l'enfant, mais serait-elle valable aux yeux de Mme l'Inspectrice ? J'ai bien peur que non.


Donc hier, je distribuais tranquillement les cahiers jaunes. J'étais de bonne humeur, la vie est belle, J'étrenne ma nouvelle jupe achetée chez Monop, M. Amri se remet de son arrachage de dent de la veille, mon grand mène sa petite vie de pré-ado en 6ème qui aime toujours sa maman et lui réclame des câlins, mon cadet semble moins détester l'école et ne s'est pas encore battu avec un camarade pour cette journée....bref, la belle vie tranquille. Quand soudain, je ressens une folle envie de cahiers volants. La première fois pour ces élèves-là...

Inutile de vous dire qu'ils ont adoré ! Sauf que moi j'étais rongée de remords, rapport à Mme l'Inspectrice qui va venir un jour. Si je pratique les cahiers volants quotidiennement, le jour où elle sera là, il y en a bien un qui va sortir "Mais Maîtresse, pourquoi tu ne fais pas les cahiers volants aujourd'hui ?".

Non, je ne peux pas prendre le risque. Alors je leur explique.

- Vous savez les enfants, ce n'est pas bien de faire les cahiers volants, dis-je en balançant son cahier sur la table de Toto.

- Oh si !

- Oh non !

- Pourquoi ?

- Parce qu'un jour Mme l'inspectrice va venir et elle n'aime pas les cahiers volants. Non vraiment il faut que j'arrête.

Et là, Toto a tout compris :

- On dirait que tu as peur du Grand Méchant Loup Maîtresse !


PS : J'ai trouvé ! Je vais essayer d'illustrer mes billets avec des couvertures d'albums que je lis à mes élèves.

Posté par Amri à 07:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 septembre 2010

Têtes à claque

Vous connaissez les têtes à claques ? On adore depuis longtemps, et surtout ce sketch "le pilote". C'est d'ailleurs ma sonnerie de téléphone :"Mayday, Mayday, ici vol DC one thirty two, demande priorité d'urgence pour atterrir...." Très classe dans un lieu public !!

Bref, à un moment dans le scketch, ou plutôt dans le suivant, la suite, le pilote de la Canadian Royal Air Force dit "This is not negociable". C'est devenu un tic de langage à la maison.

Ce matin, heureuse dans ma classe (pas fatiguée d'être sortie hier soir, pas déprimée de l'été vraiment parti, pas énervée par 15 fois la question "J'ai plus de place ; j'écris où Maîtresse ?" ) j'ai du me croire à la maison, et à la question répétée par 25 marmots d'à peine 6 ans prêts à se détendre dans la cour  "On est obligé de prendre son manteau ?" J'ai fini par répondre "Oui, this is not negociable." avec mon accent frenchie qui imite l'accent canadien....vous voyez le genre.

Et là, Toto, ou plutôt Tototte, éclate de rire....ben oui, Tototte est bilingue français-anglais ! Il fallait que ça tombe sur moi !

Je suis le plus pur produit de la médiocrité de l'apprentissage de l'anglais dans notre système éducatif. C'est affligeant, autant que complexant. Et vous savez quoi ? Je suis HABILITEE à enseigner l'anglais à notre chères petites têtes blondes ! Ce que j'ai déjà fait 2 ans d'ailleurs. Bon, bien outillée et motivée, je pense avoir limité les dégâts...mais je pense que Tototte ne m'aurait jamais donné mon habilitation !

Posté par Amri à 22:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 septembre 2010

Structuration du temps

Quel titre pompeux ! Et pourtant c'est un des thèmes importants en CP : apprendre à structurer le temps. On débute calmement, pendule à la main, aiguilles qui tournent. "La journée commence par le matin, puis le midi, puis l'après-midi, puis le soir, puis la nuit. Et on recommence : matin, midi, après-midi, soir, nuit, matin, midi, après-midi, soir, nuit, matin, midi, après-midi, soir, nuit, matin, midi, après-midi, soir, nuit, matin, midi, après-midi, soir, nuit....."

Histoire de les laisser souffler un peu, je leur propose d'illustrer ce qu'ils font le matin.

- Je me lave les dents.

- Je m'habille.

- Je joue avec ma soeur.

- Je vais à l'école.

Bon maintenant que chacun sait ce qu'il va dessiner, au boulot !

Alors à votre avis, que fait Toto (enfin plutôt Tototte aujourd'hui) le matin ? Parce que moi, je suis dubitative.... (oui je sais il faudrait tourner le dessin...)

a

Posté par Amri à 21:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 septembre 2010

Intellectuelle de gauche

C'est bien connu, les instits sont des intellos de gauche. Moi la première, évidemment (j'entends comme qui dirait des gloussements....). La preuve on est resté longtemps sans télé à la maison.

Ça me rappelle une anecdote sans rapport avec ce qui suit, mais quand même.

C'était il y a 11 ans, nous présentions notre grand, encore bien petit, à ma famille. On discute avec une de mes cousines (perdue de vue depuis), et elle apprend donc que nous n'avons pas de télé, le truc clairement inconcevable pour elle.

- Mais vous faites quoi alors le soir ?

Ah, si en plus elle me tend une perche....

- Ben on baise tous les soirs comme de bêtes.

J'ai alors bien surpris l'oeil médusé de M. Amri qui se demandait à quoi pouvait bien ressembler le corps de sa femme, jeune accouchée, toute à son enfant, et tellement peu à son mari depuis ces 3 derniers mois.

- Oula ! Je préfère la télé, me répond ma cousine, 26 ans.

Pas de bol !!

Bref, revenons à nos moutons. "Tu verras, qu'on nous disait, les enfants vont vous la réclamer la télé". Oui, sûrement, ben non en fait.

On en a passé de délicieuses soirées, l'un contre l'autre dans le lit à baiser comme des bêtes à regarder les 10 saisons de Friends sur notre Powerbook 13 pouces...on était jeune, on était fou.

En février 2008, je me suis rebellée. J'ai découvert Sex & the city, et ça valait bien un plus grand écran. Après maintes tergiversations, négociations, grosse folie chez les Amri : on achète une télé ! Mais attention, chaque chose en son temps, juste pour regarder des DVD. Aucune chaîne TV sur ce poste. Puis la WII est arrivée à Noël. Et nous sommes fin août 2009. Dernière semaine de vacances avec mes garçons, dans une petite maison louée en Normandie. Vendredi soir. M. Amri n'est pas là, au boulot. Je propose à mes garçons une tite soirée télé puisque télé il y a. Et là : la révélation. On tombe sur Kho Lanta ! Soirée merveilleuse, formidable, extraordinaire, magique...

"Les enfants vous êtes d'accord ? Il nous faut la télé à la maison pour suivre Kho Lanta !

-Oh oui ! Oh oui !"

Je vous passe les détails pour convaincre M. Amri, que mon état psycho était normal, que non, ce n'est pas un luxe indécent d'acheter les boîtiers qui nous permettront d'avoir les chaînes TV, que nos situations professionnelles ne sont pas remises en cause et que cela n'expliquera même pas la crise financière mondiale.

Et tous les vendredis soirs, soirée TV/sushis ou TV/ MacDo ou TV/gourmandises à 3 devant Kho Lanta, M. Amri étant soit au boulot, soit dans la cuisine avec son ordi !

Finalement, en un an le bilan est plutôt positif : j'ai adoré Kho Lanta, j'ai bien aimé Top Chef, je n'ai pas accroché à La nouvelle star. Les garçons n'ont toujours pas compris qu'ils pourraient demander à regarder leurs dessins animés le matin. Donc la télé prend la poussière en semaine et se réveille juste pour Kho Lanta (il faut dire qu'elle est sur un meuble à roulette que l'on pousse au milieu du salon quand on l'allume).

Tout ça pour dire qu'hier soir Kho Lanta a repris, et que l'intellectuelle de gauche (gloussements...) était à son poste. Et cette saison s'annonce intéressante avec un ado qui quitte son canapé, sa télé et les bons petits plats de Maman pour la première fois de sa vie, une autre pas intello pas de gauche puisqu'elle explique que comme la mer est là, elle est forcément au sud, donc le nord c'est par là, et 2 nanas qui se chamaillent comme dans une cour de récré !

Dommage l'une des 2 a été éliminée par les autres ; pourtant elle avait une personnalité intéressante, aimant adorant vénérant les animaux, surtout les chiens, ce qui nous a valu quelques perles :" Ça se passe bien. Ça marche comme dans une meute de chiens" (ça c'était avant qu'elle ne se mette tout le monde à dos). Ensuite elle n'a pas aimé qu'on la mette dans une équipe de nanas : "Les femmes c'est les femmes et les hommes c'est les hommes et on se complète" (serait-elle aussi une intello de gauche comme moi ?). Elle a aussi proposé de faire cuire le riz au soleil (je m'inquiète pour ses chiens du coup), et elle termine en disant qu'elle préfère les chiens aux hommes ! Je ne peux m'empêcher de me dire que les hommes aussi, doivent lui préférer ses chiens !

Du caviar ce premier épisode.

Et comme une intellectuelle de gauche ne cesse de se documenter, de se cultiver, je termine mes soirée Kho Lanta en lisant le résumé  (site intellectuel de gauche comme il se doit). Je ne sais même pas insérer un lien correctement...

Bon c'est samedi, ya pas école.Toto est à la maison....

Posté par Amri à 13:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 septembre 2010

Urgence

Il y a plusieurs règles dans ma classe, comme dans toutes les classes me-direz-vous, mais quand même, les miennes sont mieux.

Je ne supporte pas quand les gamins sont là à me mettre leur feuille dans le nez en disant "J'ai fini !". Mais aucun rapport avec ce qui suit !

Autre chose que je ne supporte pas : c'est qu'ils m'interrompent tout le temps. Je fixe les choses dès le premier jour : c'est moi qui commande ! (et aussi "c'est toujours moi qui gagne !" mais ce n'est pas non plus le propos du jour). Notamment, quand je suis en train de travailler avec un enfant "On n'a pas le droit de me déranger, de me parler !" (Ça c'est pour expliquer dans le calme à Toto pourquoi 2 est plus petit que 10....purée, je galère cette année avec ça !). "Sauf urgence bien sûr !". S'en suit une discussion sur les urgences. Nous avons établi que l'urgence c'est quand on veut aller aux toilettes en urgence, par exemple un gros caca liquide ("Mais Maîtresse, comment on sait s'il va être liquide notre caca ?" Oui, forcément....), envie de vomir, et si on saigne (enfin, pas une goutte de sang microscopique hein ; faut que ça coule). Ça, c'était le 2 septembre.

Ils ont bien intégré le truc, puisqu'à chaque tentative de me déranger pendant le "Mais tu vois là, les 2 cubes empilés sont plus petits que les 10 cubes empilés. Tu le vois ?", j'ai complètement ignoré leur intervention ou demandé en souriant "C'est une urgence ?". Ça roule mon affaire.

Aujourd'hui, jeudi 16 septembre, nous récapitulons ensemble toutes ces petites règles de vie de la maitresse classe.

Toto :"On ne doit pas te déranger quand tu travailles avec un enfant." 

Moi :"Oui, tout à fait. Sauf en cas d'urgence. Et quelles sont les urgences Toto ?"

Toto :"Caca, vomi, sang."

CQFD

Ça m'ennuie quand même cette histoire de ne pas pouvoir mettre de photos....faudrait que je cogite un truc. Si vous avez des idées, je suis preneuse.

Posté par Amri à 20:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 septembre 2010

Jamais sans mes Repetto

                                                a

On peut être instit et ne pas quitter ses Repetto. Je les adore. Je me trouve tellement femme quand je les porte, limite belle. MAIS, les garder aux pieds toute la journée, pliée en 2 sur des tables pour nains de jardin, c'est pas évident pour mon lumbago chronique.

Alors j'ai une petite astuce, un petit secret que je partage avec mes élèves. J'arrive à l'école, divine, perchée sur mes Repetto. Et lorsque mes élèves sont tous là, ni vu ni connu, je troque mes Repetto contre une paire de mules italiennes, pointue, au talon plus qu'usé, achetées il y quelles années à Rome lors d'un voyage en amoureux, trop d'années d'ailleurs, tellement d'années que je m'y sens comme dans des chaussons. Forcément elles en jettent bien moins que mes Repetto. Menfin c'est pas des morveux de 6 ans qui vont me dire quoi que ce soit sur mes chaussures.

Le truc c'est de les mettre au courant (sous le sceau du plus grand secret, genre c'est THE premier secret de grands CP) sinon ça fait désordre de voir la maîtresse assise sur le banc devant le tableau en train de changer de chaussures. Parce que cet échange de chaussures se produit plusieurs fois par jour : à 9h, à 10h15 pour la récré, à 10h40 au retour de récré, à 12h, à 13h30, à 15h15, à 15h40 et à 16h30. Ils ont bien compris, et surtout les filles que je prépare à leur future vie de femme axée autour du célèbre adage "Il faut souffrir pour être belle". Bon j'en ai rajouté un peu sur le fait que les talons c'est bien pratique pour donner des coups de pieds aux enfants pas sages. Faut bien que je m'amuse.

En tous cas je suis très fière de ma petite combine. L'année dernière une collègue s'est simplement montrée admirative de me voir toute la journée en talons. Elle a même tenté l'expérience, mais a craqué à 16h en empruntant une paire de baskets à une de ses élèves ! "Mais comment fais-tu pour tenir toute la journée ?". Après avoir inspecté ses pieds au bout d'une journée de classe perchée sur 7 cm de talons, je lui ai avoué mon petit secret. Elle était juste dégoûtée d'avoir été dupe, et admirative de mon ingéniosité. Je vous le dis, avec mes Repetto, non seulement je suis belle, mais en plus, intelligente ! Waouh ! Quelle femme !

Sauf que la semaine dernière je reçois un SMS de la maman de Toto, encore une copine (oui, je trie mes élèves sur le volet !). Je vous le mets tel quel :

"Une petit phrase de Toto : ma maîtresse, elle vient à l'école avec de belles chaussures, ensuite elle met des vieilles chaussures avec un bout pointute (oui, il a bien dit poitute) et des talons carrés ! Les talons carrés c'est pour faire des trous dans les cuisses des enfants pas sages ! Pour aller en récré, elle remet ses belles chaussures...."

La future femme de Toto a bien de la chance : grâce à moi je suis persuadée qu'il lui offrira des Manolo Blahnik avant ses 50 ans !

Posté par Amri à 08:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]
13 septembre 2010

Et le gagnant est....

Waouh ! Quelle foule ! Que de bonnes réponses !

Et oui, vous avez été nombreux à trouver qu'il s'agissait de mon cadet emmitouflé dans une serviette de bain trouée, après 2 heures dans la piscine !

Je m'incline devant tant de perspicacité ! Un cadeau sera offert à celui qui convaincra M. Amri de jeter cette serviette.

J'adore leurs jeux dans la piscine, surtout la tête du petit en-dessous !!

Mon cadet croit avoir gagné. Il ne sait pas ce qui l'attend...

DSC_0061

Mon grand se venge...

DSC_0067

DSC_0065

Posté par Amri à 20:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]